Portrait du village en 1910


Le maire, Augustin EVRARD, avait 1115 administrés.

Et parmi eux, on comptait :

2 bouchers-charcutiers ; 2 boulangers ; 2 bourreliers ; 4 marchands de beurre et fromage ; 2 brasseurs ; 3 entrepreneurs de battage ; 2 cordonniers ; 1 charpentier ; 1 charron ; 2 marchands de charbon ; 2 couvreurs ; 21 cultivateurs ; 12 épiciers (certains faisant bonneterie) ; 1 équarrisseur ; 4 marchands de légumes et fleurs ; 4 maçons ; 2 maréchaux-ferrants ; 1 messager ; 5 menuisiers (dont un peintre) ; 8 rentiers et rentières ; 1 sage-femme ; 1 serrurier-ferblantier ; 1 marchand de tabac…et…et

17 cafés !…

C’est sans doute pourquoi l’instituteur d’alors écrivait à propos des habitants : « …les mœurs sont dépravées…ils aiment à s’amuser…ils n’est pas rare de les trouver 2 ou 3 jours par semaine au cabaret. Ce sont des noceurs en un mot ! »

Des propos qui n’engagent que lui évidemment !


[Sources : Archives communales]

Gérard MONSIEUR