Le peintre d'Homblières


Dans les Archives anciennes de Saint-Quentin, on trouve , dans les compte de la ville, le salaire dû à « Gérard le peintre d’Homblières » pour sa réalisation de la décoration de targes qui sont de petits boucliers ronds.

Il fut payé 6 livres pour peindre un écusson de France verni, et la tête du martyr saint Quentin sur chacune des 62 targes .

Nous sommes alors en pleine guerre de Cent Ans ; ces boucliers sont destinés aux hommes d’armes chargés de monter la garde sur les 4 000 mètres de remparts de la ville de Saint-Quentin.