Les prénoms actuels

(fin 20ème s, début 21ème s)

 

Par Mémoires du Canton

 

De 1993 à 2002, les 372 prénoms attribués offrent une grande diversité :

Si le prénom féminin Marie (seul ou composé) reste le plus usité, il n’est plus retenu que dans 8 cas sur 100, alors qu’il avait dépassé les 18% entre 1863 et 1873.

 

       De plus, on constate une forte évolution dans les critères de choix depuis deux siècles :

       Au début du 19ème siècle, on choisissait dans une liste très limitée de prénoms :

20 prénoms féminins seulement revenaient 2 fois sur 3 (66%) ;

C’était encore plus net pour les garçons : 20 prénoms masculins revenaient 3 fois sur 4  (75%).

 

Au début du 20ème siècle, cette tendance s’est infléchie, mais de façon assez modérée :

Les 20 prénoms féminins les plus utilisés reviennent encore dans plus d’un cas sur 2  (53%).

Les 20 prénoms masculins les plus utilisés le sont  dans presque 2 cas sur 3 (62%).

 

Au début du 21ème siècle, pour les garçons comme pour les filles, les 20 premiers prénoms ne se rencontrent plus que dans un cas sur trois (35 %).

 

On recherche l’originalité :

Sur les 116 prénoms féminins utilisés pendant les dix années étudiées, 84 (plus de deux sur trois), n’apparaissent qu’une seule fois.

On trouve peu de prénoms à consonance anglo-saxonne, mais plutôt des variantes de prénoms traditionnels et parfois des originalités orthographiques : Chloé, Auriane, Johanie, Méline

 

Sur 115 prénoms masculins utilisés, 64 (plus de la moitié) n’apparaissent qu’une seule fois.

Pour les garçons, les consonances étrangères sont plus souvent recherchées : Andy, Alan, Anthony, Christopher, Brandon, Eddy, Dylan, Jimmy, James, Tom, Spencer, Almanzo, Erwann, Graziello, Guizellio, José, Lorenzo, Matteo, Nathan, Thérésien.

 

L’évolution se poursuit, puisqu’en 2006, sur les 530 prénoms qui sont portés par les habitants de Flavy, 254 ne sont utilisés qu’une fois, parfois avec une recherche évidente d’originalité.