Camille CLAUDEL

Camille à 14 ans

Sculpteur

par Jacky Billard

  • A 17 ans, Camille entrera à l'Académie Colarossi avec pour maître Alfred Boucher. Elle sculptera ses premières oeuvres : La Vieille Hélène et Paul à Treize Ans. Elle est très vite repérée par Auguste Rodin qui, impressionné par son travail, la fait entrer dans son atelier en 1882. Elle collabore à l'exécution des Portes de l'Enfer et au monument les Bourgeois de Calais.

  •   Camille s'amourache d'Auguste Rodin. Elle est sa collaboratrice, sa maîtresse, sa muse. Elle communiera étroitement à ses oeuvres durant presque une vingtaine d'années ce qui fera dire qu'on ne sait qui du maître ou de l'élève a inspiré l'un ou copié l'autre.

  •   Peu à peu, Camille se sent abandonnée par Auguste Rodin. il n'est pas libre... En 1898, elle le quitte pour installer son atelier rue de Turenne mais elle sombre dans la misère matérielle. Camille désorientée portera à Auguste Rodin un amour-haine qui la conduira à la paranoïa.  

  • Elle sculptera l'Âge mûr en 1899, l'une de ses oeuvres majeures qui illustre la dégradation de son amour pour Rodin. Camille Claudel détruira une partie de ses propres oeuvres ainsi qu'une partie de sa correspondance.

  •   En prise avec sa solitude, elle reçoit le soutien d'Octave Mirbeau, de Mathias Morhardt, de Louis Vauxelles et du fondeur Eugène Blot. Ce dernier organisera deux expositions espérant qu'elles seront bénéfiques tant sur un plan moral que financier pour Camille. Elle est trop malade pour apprécier le geste.

  •   Après 1905, les périodes de paranoïa s'accentuent. Le 3 mars 1913, elle perd son père, le seul qui l'ai soutenu. Camille s'enferme sur elle-même, elle est seule. le 10 mars 1913, elle est internée à Villers-Evrad. Sa mère ne serait pas étrangère à cet enfermement. Pour cause de guerre, Camille est transférée à l'hôpital de Montdevergues à Montfavet près d'Avignon (Vaucluse) où elle décédera trente ans plus tard, le 19 octobre 1943 à l'âge de 79 ans.

    • Le 20 juin 1929, elle perdait sa mère.
    • Le 24 février 1942, Paul Claudel était nommé administrateur à la personne et aux biens de sa soeur.
    • Le 11 août 1942, un rapport médical fera état d'un affaiblissement physique et intellectuelle de Camille.

    Durant ses courtes périodes de rémissions, Camille Claudel formulait le voeu de rentrer au domicile parental à Villeneuve-sur-Fère. Un voeu qui ne sera pas exaucé !

    Maison familiale 


    Au cimetière de Villeneuve-sur-Fère, sur la pierre tombale du caveau familial qui s'appuie sur le mur de l'église on peut lire les noms de Louis Prosper Claudel, de Louise Claudel née Cerveaux, son épouse, de Louise Claudel, sa soeur, veuve de F. Massary, magistrat. Sur l'angle du choeur, une plaque : In Memoriam Camille Claudel - 1864-1943.  

Photo: J.Billard

Photos : J.Billard

Pour en savoir plus :http://www.camilleclaudel.asso.fr/